Les vrais dalton

Les Vrais Dalton : Hors-la-loi du Far West Malgré eux

Sommaire

Quand nous pensons aux Dalton, ce qui nous vient à l’esprit pour la plupart sont bien évidemment les personnages du dessin animé « Lucky Luke ». Saviez-vous cependant qu’ils ont réellement existé ?
Oui, les vrais Dalton ont bel et bien vécu. Et détrompez-vous, leur histoire n’a rien à voir avec les aventures de Joe, William, Jack et Averell.

Peu de personnes connaissent en effet leur véritable histoire et pourtant il y aurait de quoi dire…
Dans cet article, il sera question de vous raconter leurs vies. Une vie qui mêle amertume, vengeance, illégalité et tragédie.

Nous allons donc nous plonger dans cette époque particulièrement fantasmée par le cinéma et fascinante pour beaucoup : la conquête de l’Ouest américain (fin du XIXe siècle).
Une période sauvage, sans foi ni loi, où le non-respect de la loi était une chose pratiquement admise.

De nombreux hors-la-loi ont proliféré durant ce temps, donnant alors naissance à des légendes du banditisme, telles que : Jesse James, Billy The Kid, Butch Cassidy ou les vrais Dalton.

Aujourd’hui, nous nous penchons sur l’histoire de ces derniers.

La grande famille des vrais Dalton

Commençons par briser un premier mythe : les vrais Dalton ne comptaient pas uniquement des frères. Oui, ils avait également des sœurs.
D’ailleurs la famille Dalton était particulièrement nombreuse, avec 17 personnes au total (10 garçons et 5 filles).
Dans la fratrie, on peut dès lors citer :

  • Frank (protagoniste)
  • Robert, plus connu sous le nom de « Bob » (protagoniste)
  • Grattan, plus connu sous le nom de « Grat » (protagoniste)
  • Emmett (protagoniste)
  • William, plus connu sous le nom de « Bill » (protagoniste)
  • Ben
  • Cole
  • Louis
  • Littleton
  • Lelia
  • Eva
  • Leona
  • Nammie
  • Et les jumeaux Adeline et Simon

Une grande famille en somme.
À la tête de celle-ci, figure le père, James Louis Dalton : un vétéran de la guerre du Mexique, également fermier que l’on pourrait qualifier de travailleur, modeste, posé et respectable.
Et la mère, Adeline Younger Dalton (qui d’ailleurs pour l’anecdote était la tante de Cole, Bob et Jim Younger, trois célèbres bandits dont les exploits étaient comparables à ceux des Dalton ou des frères James).

En 1880, la famille quitte le comté de Cass, au Missouri, pour s’installer dans le Territoire Indien. Là-bas, James Dalton, le père, se consacre à l’élevage et à l’agriculture.
Les enfants Dalton reçoivent une éducation exemplaire. Certains, comme Ben et Cole, sont diplômés de l’université.
D’autres, comme Frank Dalton, sont même de fervents défenseurs de la loi.

Focalisons-nous alors sur l’histoire de ce dernier.
Car, après tout, la légende des Dalton, que l’on connaît aujourd’hui, découle de son vécu.

Frank et Bob dalton

Frank Dalton, à gauche.
Bob (Robert) Dalton, à droite.

Grat et Emmett dalton

À gauche : Grat Dalton.
À droite : Emmett Dalton.

Bill dalton

Portrait de Bill Dalton.

Parents des frères Dalton

James Louis Dalton et Adeline Younger Dalton, les parents des frères Dalton.

Les frères Dalton, une vie au service de la loi

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les vrais Dalton étaient, avant d’entrer dans l’illégalité, d’ardents défenseurs de la loi.
Le premier a le faire est Frank, le plus âgé des frères Dalton.
En 1882, ce dernier est nommé Deputy Marshal des États-Unis (un poste qui consiste à assurer la sécurité des fonctionnaires judiciaires fédéraux comme les juges, les jurés, les avocats mais qui consiste également à transporter les prisonniers, à enquêter sur les opérations criminelles et à mener des missions spéciales).
Perçu par ses petits frères comme un modèle à suivre, il est qualifié comme quelqu’un de courageux, intrépide et honnête.

Avec lui à leurs côtés, les vrais Dalton n’auraient sans doute jamais suivi la voie de la criminalité. Sauf que le destin en a voulu autrement.
Frank devait mourir le 27 novembre 1887 pour permettre à ses frères Bob, Grat et Emmett de créer la légende du gang des Dalton

Tout se passe lorsque Frank Dalton, avec un autre Deputy Marshal, part à la recherche de 3 trafiquants de whisky, qui bravent depuis un certain temps la justice.
Une fois leur campement repéré, leur mission est claire : ils doivent les arrêter. Pour cela, Frank entreprend de contourner la tente dans laquelle les bandits demeurent. Son collègue lui doit capturer la femme qui se trouve à l’extérieur.
Frank, qui se situe juste derrière la tente des malfrats, se retrouve alors nez à nez avec un des trafiquants.
C’est à ce moment-là que le drame survient.
Le brigand, armé d’un revolver, tire en même temps que le Marshal, qui tombe au sol. Frank, gravement blessé, réussit par chance à le tuer mais se retrouve à terre et sans défense.
La suite est tragique : en position de vulnérabilité, Frank Dalton est lâchement exécuté de 3 balles par un autre hors-la-loi…

Après sa mort, son frère Grat est invité par le service des Marshals de Fort Smith (en Arkansas) à prendre sa place.
À cette période, il travaille en tant qu’éleveur de chevaux avec son père. Une vie somme toute trop paisible pour lui.
Grat, à la recherche d’un mode de vie plus mouvementé, préfère accepter la proposition des U.S. Marshals pour succéder Frank.
Il est rejoint plus tard par son petit frère Bob, qui le seconde dans sa mission.

Deux des frères Dalton étaient ainsi au service des États-Unis, avec pour but de défendre vigoureusement la loi de leur pays.
Cette bonne intention va pourtant leur jouer des mauvais tours.
Les vrais Dalton allaient en effet changer de camp après une terrible désillusion

Deputy US Marshal de Fort Smith

Deputy U.S. Marshals de Fort Smith, en Arkansas (1892).

Dupés par le gouvernement et premier crime

Après la mort de Frank, Grat devient donc, à son tour, Deputy U.S. Marshal. Son frère Bob, qui le secondait jusque-là, le devient également par la suite.
Pour l’épauler dans sa mission, Bob engage son petit frère : Emmett. Son rôle est de garder les prisonniers capturés.

À cette époque, les Deputy Marshals étaient rémunérés par un système de primes. Dès lors, chaque Deputy Marshal se voyait récompenser de :

  • 10 cents par mile lorsqu’il transportait des documents
  • 40 cents par jour pour s’occuper d’un prisonnier,
  • 2$ et demi pour la lecture d’un mandat d’arrêt
  • Et 2$ et demi également pour un emprisonnement.

Grat, Bob et Emmett étaient donc rémunérés de la sorte.
C’est de là d’ailleurs que tous les problèmes des Dalton ont commencé

En effet, un profond sentiment d’injustice naît en Bob lorsqu’il se fait duper par ses supérieurs, qui, pour ne pas lui payer son dû, lui formulent sans cesse l’excuse suivante : « Le gouvernement n’a pas encore transféré de fonds. L’argent arrivera bientôt. »
Sauf que ce « bientôt » n’arrive jamais et Bob, qui se sent trompé, décide par conséquent d’abandonner son poste de Deputy U.S. Marshal.

Lui qui avait travaillé honnêtement pendant tant d’années pour maintenir la loi dans son pays, devenait hélas la victime d’un détournement d’argent, probablement causé par une administration corrompue.
À ce moment-là, Bob est évidemment écœuré et pense déjà à se venger.

Sans emploi, il décide de partir pour le Nouveau-Mexique dans le but d’entreprendre de nouvelles affaires. Il est accompagné par son petit frère Emmett, George Newcomb (un hors-la-loi) et Charles Bryant (hors-la-loi également).
Ensemble, les 4 traversent à cheval tout l’Oklahoma pour se rendre à destination.

Au Nouveau-Mexique, le groupe s’arrête ainsi à Santa Rosa.
Là-bas, ils dînent dans un restaurant chinois et partent ensuite jouer dans le saloon situé à côté. Assis à une table, les Dalton, accompagnés de George Newcomb et Charles Byant, jouent alors à un jeu mexicain pas très net.
Le jeu en question semble en effet truqué, ce qu’Emmett ne tarde pas à faire savoir à son grand frère Bob, qui lui dit : « Très bien, si tu es sûr de ce que tu dis, on va donner une bonne leçon à ces salauds ! ».

À cet instant, il est 10 heures du soir et près de cinquante individus, armés, peuplent le saloon.
Bob, qui n’est pas plus inquiété que ça, ordonne alors à Emmett, George et Charles de se positionner en vue de mettre en joue toutes les personnes présentes dans la salle.
Quand Bob lance le signal, tous dégainent leurs armes et crient : « Mains en l’air ! ».
Cet effet de surprise leur permet de récupérer tout l’argent des truqueurs et ce, sans aucune violence.
Un peu avant, Bob s’était alors exclamé de la sorte : « Vous ne savez pas recevoir convenablement les étrangers ici, nous allons donc vous apprendre comment les traiter. ».

Ce fut le premier crime des Dalton.

Bob et Emmett Dalton

À gauche : Bob Dalton.
À droite : Emmett Dalton.

Saloon du Far West

Photographie d’un saloon à l’époque du Far West.

Les vrais Dalton, contraints à l’illégalité

Après l’incident du saloon au Nouveau-Mexique, Bob, Emmett et leurs 2 acolytes (George Newcomb et Charles Bryant) retournent en Oklahoma.
À cette période, leur frère Grat Dalton, toujours au poste de Deputy U.S. Marshal, subit malencontreusement le même sort que Bob.
En effet, l’administration en charge de verser ses primes les lui volaient systématiquement…
Un déboire qui a dès lors pour conséquence sa démission.
Il était ainsi le dernier Dalton à exercer une fonction au service de la loi.

Après cette terrible déception, Grat part s’installer dans le ranch de son frère Littleton à Fresno, en Californie.
De leurs côtés, Bob et Emmett, séjournent au ranch de leur frère Bill. Là-bas, ils s’occupent du bétail et effectuent quelques tâches mineures.
Nous sommes alors au cours du mois de février 1891 et un terrible drame survient.
Un évènement particulièrement loufoque allait en effet changer la vie des Dalton à tout jamais.

Tout débute lorsqu’un éleveur du coin communique à Bob et Emmett la nouvelle suivante : « Vous avez entendu parler du hold-up ! Le train d’Alila : ils ont fait sauter le coffre-fort du train et tué les machinistes. La Wells Fargo et la Southern Pacific offrent une récompense pour la capture des pillards. Cinq mille dollars ! Allez, salut ! ».

En route pour s’occuper du bétail, les frères Dalton discutent donc de ce récent braquage. Mais n’accordent pas beaucoup d’importance à ce fait divers, somme toute ordinaire à cette époque.
C’est Emmett qui entame la conversation : « On dirait que quelqu’un a tiré le gros lot. »
« Je me demande qui a fait le coup », répond alors Bob d’un air interrogateur.
« Je n’en sais rien et je m’en fiche, mais je regrette que ce soit pas nous ! » finit par dire son petit frère.

Or, un malheureux hasard allait justement les incriminer dans cette affaire de pillage de train.
La nouvelle, qui se répand massivement et rapidement grâce au bouche-à-oreille, désigne en effet les Dalton comme les responsables de l’attaque !
Bob et Emmett, pris de court, sont alors mis au courant par un voisin qui leur explique que des détectives sont déjà à leurs trousses et qu’ils se dirigent tout droit vers le ranch de leur frère Bill.
À ce moment-là, ils comprennent malheureusement que les jeux sont faits (être soupçonné à cette époque équivalait quasiment à être coupable).

Cachés dans une pièce obscure dans la maison du ranch, Bob et Emmett aperçoivent ainsi les détectives arriver et questionner leur frère Bill. Les enquêteurs veulent à tout prix savoir où ils se trouvent.

Bill n’a pourtant de cesse de clamer leur innocence, mais rien n’y fait, les détectives sont persuadés que c’est un coup des Dalton.
Ces derniers, prétentieux et hilares, le font alors savoir de cette manière : « Je sais que c’est eux et je les aurai » « Oh ! Je les aurai ! ».
Leur intention était claire, il fallait capturer et emprisonner les Dalton, qu’ils soient coupables ou non de l’attaque du train d’Alila.

Bob et Emmett, toujours cachés, se rendaient déjà compte du destin qui les attendait.
Ce jour-là, le gang des Dalton était né.

Train au Far West

Locomotive à l’époque de la conquête de l’Ouest américain.

Une envie de vengeance

Après avoir écouté les paroles des détectives, Bob et Emmett prennent aussitôt la décision de s’en aller.
Proclamer l’innocence n’aurait été d’aucune utilité selon eux.
Ils n’avaient pas le choix et étaient désormais contraints à l’illégalité.

Avec leurs chevaux, ils prennent donc la fuite et se dirigent vers les montages pour échapper aux autorités.

Au même moment, leur frère Grat est arrêté dans le ranch de son frère Littleton, à Fresno, Californie (soit à plus de 160 km de la scène du crime).
Disposant d’un solide alibi, il arrive alors à prouver son innocence, ce qui le libère quelque temps plus tard. Mais pour une courte durée.
Les détectives, obstiné à vouloir mettre les Dalton sous les verrous, l’accusent une nouvelle fois. Cette fois-ci, parce qu’il a été prétendument vu en compagnie de ses frères Bob et Emmett.
Sa caution étant fixée à 20 000$ (soit plus de 500 000$ actuels), Grat est ainsi obligé de rester en prison et ce, jusqu’à la durée de son procès.

Deux des frères Dalton étaient par conséquent en cavale malgré eux et 1 autre était en prison pour avoir commis un crime à plus de 160 km de chez lui (ce qui était à cette période matériellement impossible).
Assurément, quelqu’un en voulait aux Dalton, mais qui ? Cela restera sans doute un mystère…

Pendant que Grat croupit en prison, Bob et Emmett continuent leur chevauchée dans les montagnes sur la côte Ouest des États-Unis.
Sans nourriture, les 2 frères sont contraints de chevaucher des chemins exiguës sous une neige incessante couplée à un froid glacial.
Quand ce n’était pas les montagnes, les Dalton chevauchaient les déserts, les plaines ou les vallées.

Obligés à présent de vivre en marge de la loi, Bob et Emmett n’ont pas d’autres choix que de mener une vie de fugitif.
À cet instant, leur amertume croît de manière exponentielle, ce qui les poussent à vouloir se venger.
Cette vengeance, ils comptent tout particulièrement l’exercer contre l’Express Company. La compagnie responsable, selon eux, de la tromperie qu’ils ont subi en tout premier lieu (à savoir les primes non versées à Bob et Grat) et de la fausse accusation de l’attaque du train d’Alila.

Rejoint entre-temps par George Newcomb et Charles Bryant, ils apprennent alors que l’Express Company transfère, par train, une importante somme d’argent aux abords de Kansas City (Missouri).
Voyant là le moyen de se venger, les Dalton sautent tout naturellement sur l’occasion. Bob et Emmett, avec leurs 2 complices, allaient réaliser leur tout premier pillage de train.
Un hold-up vraisemblablement motivés par le seul motif suivant : le ressentiment contre l’Express Company.

Les vrais Dalton, qui ont à cette période leurs têtes mises à prix, préparent ainsi minutieusement l’attaque du train accompagnés de leurs acolytes.
Voici comment les 4 bandits comptent s’y prendre :

  1.  Dans un premier temps, Emmett Dalton et Charles Bryant prépareraient les chevaux afin de permettre au gang de déguerpir le plus vite possible.
  2. George Newcomb et Bob Dalton, de leurs côtés, devraient alors se rendre dans la ville de Worthon et attendre le train pour 22h30.
  3. Au départ de la locomotive, les 2 sauteraient dessus pour maîtriser le chauffeur et le machiniste. Ces derniers seraient ainsi forcés de prendre le chemin vers là où Charles Bryant les attend avec les chevaux.
  4. Ensuite, Bob et George obligeraient les employés à descendre du train et détacheraient la locomotive des wagons.
  5. Pour finalement récupérer un maximum d’argent et prendre la fuite grâce aux chevaux préalablement disposés.

Un plan donc bien ficelé, qui a d’ailleurs marché à la perfection.
De fait, les bandits réussissent à exécuter le braquage sans encombre et repartent avec un butin de 9 000$ (soit plus de 250 000$ actuels).

Après ce braquage réussi, les vrais Dalton devenaient par conséquent des pilleurs de train, ce qui faisait d’eux des hors-la-loi pour de bon…

Gang des Dalton

Les premiers membres du gang des Dalton.
De gauche à droite : Bob Dalton, Emmett Dalton et George Newcomb (Charles Bryant faisait également partie du gang mais aucune photo de lui n’existe malheureusement).

Projet « Amérique du Sud »

Suite à l’attaque de train de Worthon, Bob et Emmett Dalton avaient réussi à se venger. Ils avaient en effet volé une importante somme d’argent à l’Express Company, ce qui, à cet instant, les contentait amplement.
La rancune, qu’ils éprouvaient à l’égard de cette société, se dissipait petit à petit.

À ce moment-là, Bob et Emmett ne ressentent plus la nécessité de poursuivre leur carrière de brigands. En prenant un peu de recul, ils s’aperçoivent que la vie criminelle ne vaut pas la peine d’être vécue.
Les conséquences inévitables qui en résultent les convainquent finalement de changer de direction.
Bob propose ainsi de partir pour l’Amérique du Sud.
Là-bas, lui et Emmett pourraient de ce fait faire profil bas en s’achetant un ranch dans lequel ils élèveraient divers bétails.

Après s’être mis d’accord, les 2 frères Dalton partent donc en direction de la Nouvelle-Orléans pour prendre un bateau et s’en aller pour de bon.
Charles Bryant lui n’est plus de la partie, il est tué entre-temps par un Marshal. Quant à George Newcomb, il est toujours en vie, mais se sépare provisoirement du gang.

À la Nouvelle-Orléans, Bob et Emmett sont alors sur le point de payer leurs billets pour prendre le bateau à vapeur qui les amènerait jusqu’en Amérique du Sud. L’étape finale qui leur permettrait de mettre un terme à la cavale et de vivre des jours plus paisibles.
Sauf qu’une nouvelle fois, le destin en décide autrement.
Emmett et Bob, en consultant le journal du jour, lisent cette horrible nouvelle : « LE BANDIT GRAT DALTON CONDAMNÉ ».

En effet, Grat Dalton, qui jusque-là croupissait en prison dans l’attente de son procès, se voyait finalement condamné par la justice après avoir été reconnu complice de l’attaque du train d’Alila (la fameuse attaque qui a accusé à tort Bob et Emmett alors qu’ils travaillaient dans le ranch de leur frère Bill).

Voici ce que Bob déclare quand il apprend cette triste nouvelle : « Bon, je crois qu’on doit y retourner. Tant pis, pour l’Amérique du Sud. C’est fichu. »
Son petit frère, à ses côtés, répond alors : « D’ailleurs, il fait peut-être trop chaud là-bas. »
Ce à quoi Bob finit par dire : « Ce qui est sûr, c’est qu’ici aux États-Unis, pour certains, il va faire aussi chaud qu’en enfer. Fais tes bagages, on rentre ce soir. Il semblerait qu’on ne veuille pas nous laisser prendre un nouveau départ. »

Grat Dalton

Photo d’arrestation de Grat Dalton.

Grat rejoint ses frères

La condamnation de Grat faisait donc tomber à l’eau le projet de Bob et Emmett, à savoir : partir pour l’Amérique du Sud pour mener une vie d’éleveurs riches et respectés.
La perspective d’un nouveau départ s’effaçait au profit d’une nouvelle vengeance.

Grat Dalton, condamné à la prison, parvient cependant à s’évader la nuit même de son arrivée (notamment grâce à son frère Bill) ! Évanoui dans la nature, il réussit alors à échapper aux autorités et rejoint ses frères, Bob et Emmett, en avril 1892.

Avant cela, Bob et Emmett reforment le gang des Dalton, en reprenant tout d’abord contact avec un ancien membre du gang : George Newcomb. Puis en recrutant 4 autres bandits :

  • Charles Pierce
  • Bill Doolin
  • Dick Broadwell
  • Et Bill Powers

Le but de Bob et Emmett à ce moment-là est de : reformer le gang (en y incluant Grat par la suite), faire quelques braquages pour accumuler suffisamment d’argent et partir en Amérique du Sud une bonne fois pour toute (avec leur frère Grat bien évidemment).

En attendant l’arrivée de ce dernier, Bob et Emmett, avec leur gang, pillent un autre train : le train de Lelietta.
Le procédé était le même que l’attaque de Worthon :

  • Les bandits attendaient que le train s’arrête à la gare
  • Pour ensuite bondir dessus
  • Prendre d’assaut la locomotive
  • Et récupérer le butin

9 400$ (l’équivalent de 277 000$ de nos jours) était dès lors le butin qu’ils avaient réussi à prendre.
Et ils ne comptaient pas s’arrêter là.

Dick Broadwell et Bill Doolin

À gauche : Dick Broadwell.
À droite : Bill Doolin.

Les vrais dalton avis de recherche

Avis de recherche des frères Dalton (la récompense à l’époque était de 15 000$).

L’organisation du braquage le plus fou de l’Histoire

Après l’attaque de Lelietta, Grat rejoint donc ses frères Bob et Emmett dans le gang.
En arrivant, Grat leur fait le récit de son procès et de son évasion. Ce dernier, rempli d’amertume et de rancœur, ravive immédiatement la haine de Bob et Emmett envers l’administration corrompue qui leur a fait tant de mal.

Le gang des Dalton comptait dès lors 3 des frères Dalton et n’allait plus jamais changer par la suite.
À cette période, les vrais Dalton, toujours désireux de partir pour l’Amérique du Sud, continuent leurs braquages de trains. Ce qui leur faut, c’est évidemment l’argent. Sans ça, ils ne pouvaient malheureusement pas se retirer.

En pillant les locomotives, les Dalton s’aperçoivent alors que cela ne leur rapporte pas assez. Pour quitter un jour le pays, il était clair qu’il leur fallait cibler autre chose et ce, quitte à commettre l’irréparable, un peu comme cette folle idée d’attaque : le braquage de 2 banques en simultané !
Une idée venant de Bob.

Ce dernier propose en effet à ses partenaires de braquer à Coffeyville (Kansas) la C.M. Condon Bank et la First National Bank en même temps.
Un acte désespéré qui est pourtant accepté par tous les membres.
Cette attaque est censée être la dernière des Dalton, avant le possible nouveau départ en Amérique du Sud.

Les vrais Dalton, avec leurs complices, préparent donc l’offensive, en acquérant de nouveaux chevaux et en s’approvisionnant en munitions.
Voici comment ils comptent réaliser ce surprenant braquage :

  • Le gang, une fois arrivé à Coffeyville, serait séparé en 2 groupes
  • Grat Dalton, Bill Powers et Dick Broadwell s’occuperaient de la Condon Bank
  • Pendant que Bob et Emmett Dalton attaqueraient la First National Bank
  • Une fois dans les banques, les hors-la-loi récupèreraient l’argent, ressortiraient ensemble et sauteraient en selle pour s’enfuir
  • Lors de la fuite, les bandits utiliseraient une charrette attelée remplie de munitions et de provisions. Deux d’entre eux s’assoiraient ainsi à l’avant, habillés en fermiers ; les autres resteraient cachés à l’intérieur.
  • De là, Bob, Grat et Emmett gagneraient séparément l’Amérique du Sud en prenant différents bateaux. Dick Broadwell et Bill Powers, n’étant pas intéressés par le projet, partiraient de leur côté.

(Bill Doolin, George Newcomb et Charles Pierce, qui en ont un peu assez à ce moment, préfèrent eux ne pas participer à l’attaque).

Les vrais Dalton étaient, par conséquent, sur le point de réaliser le braquage le plus fou de l’Histoire : braquer 2 banques simultanément en plein jour !

Coffeyville dalton

Ville de Coffeyville à la fin du XIXe siècle.

Condon Bank de Coffeyville

Façade de la Condon Bank de Coffeyville, l’une des banques ciblées par les Dalton lors de leur braquage.
Grat Dalton, Bill Powers et Dick Broadwell étaient ceux en charge de la voler.

Le hold-up de Coffeyville

Mardi 4 octobre 1892, 8h du soir, veille du braquage.
Les Dalton et leurs acolytes quittent leur camp situé à près de 30 kilomètres de Coffeyville.
Après une longue chevauchée, les gangsters s’arrêtent à environ 2 kilomètres au sud-ouest de la ville et se reposent.

Le lendemain matin, tous se lèvent de bonne heure.
Les bandits nourrissent leurs chevaux et prennent un léger repas.
Il est 8h45 du matin et c’est le moment pour eux de partir effectuer le braquage le plus insensé de toute leur carrière de bandits.
« En avant pour Coffeyville ! C’est le dernier tour ! » s’écriait alors Bob.
Le 5 octobre 1892, par un mercredi ensoleillé et sous un vent d’automne, les bandits entraient dans Coffeyville…

En entrant dans la ville, Bob et Emmett Dalton ouvrent la marche, suivi de près par Grat Dalton, Bill Powers et Dick Broadwell.
Les 5 hors-la-loi attachent leurs chevaux à une clôture et se séparent, comme prévu, en 2 groupes.
Grat, Bill et Dick entrent dans la Condon Bank ; Bob et Emmett traversent la rue en direction de la First National Bank.
Les 2 bandits sont alors sur le point de franchir l’entrée de cette dernière, quand ils entendent soudain : « Voilà les Dalton ! ».
Bob et Emmett étaient déjà repérés !

N’ayant pas d’autres choix que de lancer l’attaque avant l’heure, Bob se retourne et tire sur le lanceur d’alerte, qui tombe immédiatement à terre.
Pendant ce temps, dans l’autre groupe de braqueurs, Grat et ses 2 complices lancent l’attaque de la Condon Bank.
« Les mains en l’air ! » puis « Ouvrez le coffre ! » criait Grat au caissier, tout en le mettant en joue avec sa Winchester.

De l’autre côté de la rue, Bob et Emmett commencent également leur braquage de banque.
Pendant qu’Emmett prend en otage la foule présente dans la First National Bank, Bob s’occupe du caissier en lui ordonnant de remplir les sacs de cash.
Quand soudain un coup de feu se fait entendre à l’extérieur. Quelqu’un tirait sur la porte de la banque dans laquelle les 2 frères Dalton se trouvaient !
Bob et Emmett, qui n’ont pas le choix, sortent par conséquent par la porte de derrière. Arrivés dans une allée, les 2 prennent sans plus attendre la fuite : Emmett en transportant les sacs d’argent (23 000$ au total), et Bob en le couvrant.

À ce moment-là, certains habitants de Coffeyville sortent les armes et ripostent. Bob et Emmett, à découvert au moment de tourner à l’angle d’une allée, sont sous le feu des tirs.
Heureusement pour eux, aucun n’est touché. C’est même plutôt l’inverse ; Bob Dalton, en contre-attaquant, arrive à tuer 2 personnes.
En plein braquage, ce dernier dit alors à son petit frère : « Si ça ne se calme pas, je vais descendre toute la ville. J’en ai déjà tué 2. Retournons aux chevaux. Les autres doivent déjà avoir fini. »

Mais arrivés aux chevaux, les 2 frères entendent subitement une rafale de tirs provenant de l’est.
Le chaos régnait aussi du côté du deuxième groupe de braqueurs…

Après avoir écouté ces bruits de tirs, Bob et Emmett sellent donc leurs chevaux et partent immédiatement à la rescousse du 2ème groupe.
Entre-temps, d’autres habitants de Coffeyville s’étaient saisis d’armes pour leur tirer dessus.
Les 2 bandits, fonçant à toute vitesse avec leurs chevaux, essayent alors tant bien que mal de se défendre. Bob, avec sa Winchester, tire dans toutes les directions.

Quand les 2 arrivent à la Condon Bank, leurs acolytes (Grat, Bill et Dick) en sortent à peine. Ces derniers s’étaient fait duper par le caissier de la banque, qui les avait fait attendre 3 longues minutes. Un retard qui allait se révéler fatal pour les gangsters…

Finalement au complet, les bandits essayent du coup de rejoindre leurs chevaux. À reculons, les hors-la-loi se défendent toujours contre les habitants de Coffeyville qui leur tirent dessus en se cachant derrière les portes et les fenêtres.

À cet instant, l’ambiance à Coffeyville est apocalyptique. Le vacarme est assourdissant et les balles fusent de partout.
Autant dire que la situation devenait très critique pour les Dalton et leurs acolytes.
Proche de leurs chevaux, les brigands sont sur le point de prendre la fuite, avec leurs sacs remplis d’argent.
Quand subitement, Bill Powers se prend une balle dans le bras !
Emmett, sur le point de détacher son cheval, est également touché. Une balle lui avait brisé le bras droit et une autre s’était logé dans son dos.
Très vite ses camarades tombent au sol.
Grat et Bill sont déjà morts, Bob lui est sérieusement blessé.
Dick Broadwell, aussi meurtri, arrive lui à prendre son cheval et à déguerpir de la ville, mais meurt finalement suite à ses blessures.

Sous une pluie de plomb, Emmett rejoint son frère Bob, qui lui dit en guise d’au revoir : « Adieu Emmett, ne te laisse pas prendre, meurs comme un brave. »
Emmett, qui essaye de le sauver en le hissant sur son cheval, tombe ensuite également à son tour.

Toujours en vie, Emmett voit alors son frère Bob dégainer sa carabine une dernière fois et faire feu.
Le sourire aux lèvres, ce dernier dit finalement d’une voix faible et rauque : « Je meurs. »

Braquage Coffeyville des Dalton

Impacts de balles sur la Condon Bank après le braquage du gang des Dalton.

Corps inertes des membres du gang des Dalton après l’attaque.
De gauche à droite : Bill Powers, Bob Dalton, Grat Dalton et Dick Broadwell.

Autre photographie des bandits après leur mort.

Bob et Grat montrés au public après leur décès.

Emmett Dalton, seul survivant

Après la terrible déconvenue des Dalton à Coffeyville, seul Emmett survit. D’une manière assez miraculeuse, il s’en sort après avoir été touché par balle à 23 reprises.
Ses 4 complices, dont 2 de ses frères, meurent eux sur le champ de bataille.

Pendant 11 longues minutes, Coffeyville s’était donc transformé en véritable enfer. Le taux de mortalité moyen par minute était, ce jour-là, plus élevé que n’importe quelle bataille de la guerre de Sécession.
8 personnes ont été tué et 3 ont été blessé durant cet affrontement.

Le 11 octobre 1892, Emmett Dalton est transféré en prison.
Environ 5 mois plus tard, soit le 8 mars 1893, il est désigné coupable de complicité de meurtre et est condamné à la réclusion à perpétuité (bien qu’il n’ait tiré aucun coup de feu au moment de la fusillade de Coffeyville).

Il est toutefois libéré après être passé 14 ans derrière les barreaux. Le gouverneur de l’État, dans lequel il purge sa peine, le gracie finalement.
Dès lors libre, l’ancien gangster voyage alors un peu partout dans le pays et mène des conférences afin de témoigner des conditions de vie en prison.

Il décède le 13 juillet 1937 à Hollywood, Los Angeles.

Emmett Dalton en prison

Photographie d’arrestation d’Emmett Dalton après le raid de Coffeyville.

Les vrais Dalton, une histoire de gangsters époustouflante

Voici donc comment les vrais Dalton ont vécu.
Une histoire à la fois tragique et spectaculaire.

Finalement, on s’aperçoit au travers de leur vécu, le caractère sans foi ni loi qui définissait cette époque. Autant chez les bandits que chez ceux qui étaient censés faire respecter la loi.

Sans cette corruption qui les a poussés à prendre le chemin de la délinquance, les vrais Dalton auraient alors certainement pu continuer à défendre la loi. Malheureusement, il en a été tout autrement.

Le destin voulait sans doute qu’ils pillent les trains et les banques afin de devenir les légendes du Far West que l’on connaît aujourd’hui.

Sources

https://www.babelio.com/livres/Dalton-Le-gang-des-Dalton–Notre-veritable-histoire/228768
https://fr.findagrave.com/memorial/3569/adeline-lee-dalton
https://en.wikipedia.org/wiki/William_M._Dalton
https://en.wikipedia.org/wiki/Frank_Dalton
https://en.wikipedia.org/wiki/Bob_Dalton
https://en.wikipedia.org/wiki/Grat_Dalton
https://en.wikipedia.org/wiki/Emmett_Dalton
https://en.wikipedia.org/wiki/Dalton_Gang
https://careers.stateuniversity.com/pages/7853/Deputy-U-S-Marshal.html
https://www.howold.co/person/george-newcomb
https://en.wikipedia.org/wiki/George_Newcomb
https://www.legendsofamerica.com/charlie-bryant. (retirer le point à la fin)

BD sur les Vrais Dalton

Les Dalton Tome 1 acheter
Les Dalton Tome 1/2 : Le premier mort
Les Dalton Tome 2 acheter
Les Dalton Tome 2/2 : Le dernier jour

Vidéo sur la vie des Vrais Dalton

Sois au courant de notre prochain article !

Les emails sont gratuits et tes données restent privées. Possibilité de te désinscrire à tout moment. 👍

MERCI DE PARTAGER MON TRAVAIL

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

8 réponses sur « Les Vrais Dalton : Hors-la-loi du Far West Malgré eux »

Excellent, une riche ossature pour un vrai scénario de film ou de série, on est embarqués dans l’histoire, bravo, beau travail fourni et très bien documenté !!

Laisser un commentaire

Ton adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * *

Ces articles devraient t'intéresser

Carlo gambino
Je vais te faire une offre que tu ne pourras pas refuser.

Abonnes-toi aux e-mails privés de PROFESSION GANGSTER et reçois en avant-première nos nouvelles histoires de gangsters.

Les emails sont gratuits et tes données restent privées. Possibilité de te désinscrire à tout moment. 👍

Carlo gambino
Je vais te faire une offre que tu ne pourras pas refuser.

Abonnes-toi aux e-mails privés de PROFESSION GANGSTER et reçois en avant-première nos nouvelles histoires de gangsters.

Les emails sont gratuits et tes données restent privées. Possibilité de te désinscrire à tout moment. 👍